FAQ

Où êtes-vous située?

À Sainte-Brigide-d’Iberville, en Montérégie, Québec, Canada.

Pouvons-nous visiter votre atelier?

Malheureusement non. Mon atelier est situé dans mon sous-sol et je ne peux pas encore y accueillir de visiteurs.

Pouvez-vous livrer vos oeuvres et vos bijoux à l’international? Si oui, les envois sont-ils assurés?

Oui, les envois à l’international sont possibles. Les oeuvres sont assurées selon leur valeur. Même chose pour les bijoux. En revanche, le vol n’est pas couvert.

Quels sont vos politiques de retour et de remboursement?

Les ventes sont finales et non retournables, ni échangeables ou remboursables en ce qui a trait aux tableaux. Les bijoux sont échangeables en cas de défectuosité.

Qu’est-ce que le GREMM et pourquoi y êtes-vous associée?

Je ne suis pas associée en tant que tel au GREMM, mais j’ai signé une entente de don officielle. Je leur verse 5% de mes ventes annuelles.

Le GREMM est le Groupe de Recherche et d’Éducations sur les Mammifères Marins du St-Laurent basé à Tadoussac. C’est un organisme à but non lucatif(OBNL) constitué de chercheurs et de biologistes qui consacrent leur vie à l’étude et la protection de nos baleines du St-Laurent. Ce sont eux qui gèrent le CIMM, le Centre d’Interprétation des Mammifères Marins à Tadoussac. C’est leur port d’attache.

Étant passionnément amoureuse de nos baleines, je rêvais depuis le tout début de pouvoir m’associer( en quelque sorte) à eux pour leur redonner un peu d’amour et de support, à la hauteur de mes capacités. Je leur redonne donc 5% de mes ventes depuis janvier 2019.

Pour en savoir plus sur le GREMM, c’est ici: https://gremm.org/

Pourquoi leur redonner juste 5% de vos ventes si vous les aimer tant? Il me semble que c’est peu, non?

Certains artistes et artisans vont créer des produits spéciaux destinés à servir une cause. Dans ces cas, tous les profits ou un montant en particulier est remis à cette cause pour un temps limité. Dans mon cas, 5% de TOUTES mes ventes sont offertes au GREMM. Je dis bien de mes ventes et non de mes profits…

Pour comprendre, voici de plus amples explications:

Je remets effectivement 5% du montant que vous payez à la caisse. Par contre, au montant total est soustrait aussi le 30 à 50% que je donne au point de vente. Lors des expositions où vous achetez directement à moi, je dois soustraire le prix de location de la table ou de la tente qui peut parfois atteindre les 300$ à la journée selon les évènements. Ensuite, est enlevé le prix des matières premières, soit le métal, la résine ou la peinture et le tableau. Puis, je dois compter le temps de réalisation du bijou ou de oeuvre, en plus du temps consacré au marketing, à la cueillette et aux différents aspects de gestion de l’entreprise. Je paie aussi évidemment de l’impôt sur tous mes gains. Vous comprendrez alors que le prix que vous payez n’est jamais clair dans mes poches.

En conséquence, je suis confortable avec ce 5% qui me permets de faire une bonne action en poursuivant tout de même ma passion.

Peut-on trouver vos tableaux en galerie?

Oui et non. Je suis membre du Centre d’arts Sutton( un centre d’arts autogéré), à Sutton dans les Cantons-de-l’Est, Québec, Canada. Vous pouvez y retrouver certaines de mes oeuvres exposées avec celles d’autres membres-artistes lors d’expositions collectives sporadiques. À l’heure actuelle, je ne suis pas représentée par une autre galerie.

Où et quand peut-on voir vos oeuvres en vrai?

Je fais quelques expositions par année, généralement l’automne et l’hiver, avant noel. Les informations relatives à mes présences lors de ces évènements sont disponibles rapidement sur ma page Facebook.

Je la mets à jour assez régulièrement et, je dois dire, beaucoup plus souvent que celle-ci par manque de temps. Je vous encourage à aller l’aimer et à cocher l’option voir en premier à partir d’un ordinateur pour ne rien rater. Suivez le lien ci-dessous. 🙂

https://www.facebook.com/mes.tresors.sur.la.plage/

Vendez-vous vos bijoux en boutiques physiques?

Oui, j’ai quelques points de vente physiques. Vous référez à ma section Points de vente pour tous les détails.

D’ou proviennent les moules utilisées?

95 % des moules utilisées sont recueillies sur les plages de la Côte-Nord, Québec, Canada. Parfois, des amis m’en ramènent de vacances. Je les accepte avec plaisir, d’autant plus qu’elles sont souvent différentes des miennes en tailles et en couleurs!

Il m’arrive aussi d’en acheter en épicerie et d’en manger. Dans ces cas-là, je les utilise également. Pas de gaspillage!

La cueillette de coques de moules vides nuit-elle à leur écosystème?

Non. Les coquilles vides sont en fait les squelettes rejetés sur la plage. Avec l’infîme partie recueillie, il n’y a aucun risque de débalancer leur environnement, que ce soit physiquement ou chimiquement.

Aussi, je suis très respectueuse des plages que je visite. J’évite de marcher sur les moules vivantes et je n’arrache pas inutilement les algues. Il est, de toute manière, plus simple de ramasser ce qui a déjà été arraché par la mer.

Mangez-vous les moules que vous trouvez sur la plage?

Non! Je ne ramasse que les coquillages vides. Les moules vivants sur les rivages naturels peuvent contenir une enzyme paralysante mortelle. Il est fortement déconseillé de les manger et la pêche y est interdite la majeure partie de l’année. Seule la cueillette de coquillages vides est permise.

Comment avez-vous trouvé cette idée de mosaïque de moules bleues?

En ramassant de petits morceaux de coquillage brisés sur la plage, j’ai trouvé qu’ils ressemblaient à des pierres précieuses! Je me suis demandée pourquoi personne ne les mettait en valeur. Je les ai ramené dans un petit sac. Ils sont demeurés ainsi des années au fond d’un sac, dans mon tiroir de bas.

Puis, avec ma soeur, en 2005, j’ai eu envie de me partir en business, comme on dit. Elle est ébéniste. Je suis artiste. On a cogité sur pleins d’idées, dont certaines étaient déjà prises.

À l’époque, une mode passagère était de mettre une image au fond d’une capsule de bière. Nous avions commencé à en faire en récupérant de vieux magazines.

Puis, alors qu’elle venait de se retirer du projet, ma soeur m’a donné l’idée sans le savoir! En fait, elle m’a suggéré que je pourrais y inclure de petits objets. C’est ainsi que, quelques jours plus tard, j’ai repensé à mes fragments de moules et que j’ai créé mon premier prototype! C’était les premiers balbutiements de Mes Trésors sur la Plage, bien avant d’en avoir inventé le nom. Je lui en serai éternellement reconnaissante! 🙂

Faites-vous des bijoux ou des tableaux personnalisés à partir des coquillages des gens?

Oui, les commandes personnalisées sont possibles. Cependant, elles sont payables à l’avance et ne sont pas remboursables ni échangeables. Contactez-moi par courriel pour recevoir un devis. atelierdelaporterouge@hotmail.com

Quels sont vos délais d’envoies?

Selon les époques de l’année et

Publicités